L’histoire du partenariat

Pour un présentation détaillée de chaque partenaire, c’est ici.

L’histoire du partenariat

5 partenaires du projet ont en commun d’avoir participé ensemble à un ou plusieurs projets européens de coopération ces 3 dernières années (Progr. Culture, Grundtvig, PEJA) : Teatermaskinen (Sue), ExQuorum (Port), Ortzai teatro (Esp), Volcano Theatre (UK) et La Transplanisphère. La collaboration s’est concrétisée aussi bien dans le partage d’approches pédagogiques (conduites d’ateliers conjointe), de conception (création artistique commune) que de gestion de projets (co-organisation de séminaires, de workshops, de séjours, partage de reporting…).
Pour élargir son partenariat vers des organisations venant d’horizons différents, La Transplanisphère a mis en place un projet Collectif avec des élèves de Sciences Po Paris (Master1). 2 équipes se sont relayées d’octobre 2013 à Mai 2015 pour co concevoir le projet.

C’est au fil de ce parcours que les 4 autres partenaires ont été associés.
L’Académie de Lithuanie a simplement répondu à des propositions par mail, dialogué par Skype, puis proposé de rejoindre le consortium du fait d’expérience Erasmus passée réussies.
Public Open University Zabreb (Croatie) avait déjà travaillé sur l’élaboration d’un projet Grundtvig avec la Transplanisphère au cours d’une rencontre organisée par l’agence allemande en 2012 à Wolfentbuttel, liens consolidés ensuite notamment lors de l’IETM à Zagreb.
Cittadinanzattiva (Italie) a été associée par une étudiante italienne de Sciences PO membre du projet co qui avait fait un stage chez eux.
ODC Ensemble / Vyrsodepseio (Athènes) avait accueilli La Transplanisphère en 2013 pour une résidence de recherche sur un projet européen questionnant la crise financière.
Ces “nouveaux” partenaires disposent d’une expérience préalable des programmes de coopération européens mais découvrent les possibilités offertes par Erasmus+ Partenariats stratégiques. Ils rejoignent un consortium solide qui s’enrichira de ces nouvelles collaborations.
Le partenariat a voulu représenter la diversité des acteurs de l’éducation formelle et informelle : école ou université, compagnie artistique et ONG.

Les co-organisateurs apportent donc au partenariat des compétences très différentes, liées à leur activité de base.
Les différentes compagnies artistiques proposent une expertise dans leur approche artistique et de pédagogie informelle qui vient enrichir les contenus des Moocs. Elles apportent aussi des groupes de participants (amateurs volontaires, étudiants) ou des groupes ayant moins d’opportunité (dans le cadre de certaines missions sociales qu’elles assument).
Les Universités apportent une expertise sur les enjeux politiques et sociaux de fond qui sont présents dans les travaux. Elles apportent aussi une connaissance des pédagogies formelles et de leur mise en œuvre. Côté apprenants, elles permettent d’assurer la participation au projet d’étudiants dans les phases de conception, de test puis d’utilisation des Moocs.
Les écoles d’art apportent une expertise dans le domaine de la pédagogie formelle adressée aux élèves (à articuler avec celle des universités). Les enseignants de ces écoles sont le plus souvent des artistes par ailleurs en exercice. Ils sont une passerelle entre les secteurs formel et informel, monde étudiant et monde professionnel (jeunes artistes émergents). Ces écoles proposent aussi des classes capables d’être les premières utilisatrices des Moocs et ainsi que faire les premiers retours d’expérience.

L’ONG partenaire apporte un éclairage tout au fait original au projet en le reliant à un ancrage social fondamental (Elle est la tête de pont d’un réseau européen d’ONG qui souhaite investir ce champs croisé entre citoyenneté, pédagogie et création). Elle apporte aussi, avec son réseau, un fort potentiel de diffusion et des expertises sur des thématiques politiques en jeu dans les débats des participants. Elle implique de surcroît des groupes d’adultes apprenants dans toute l’Europe animés par des motivations très spécifiques, liées à leur implication citoyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *